Les nouveaux enjeux de la formation

Le développement des compétences des salariés est vital pour les entreprises car la performance passe par le développement des compétences des salariés.

Pour chaque salarié, l’enjeu de la formation est majeur. Face à l’incertitude de l’ environnement, il est nécessaire d’évoluer pour s’adapter aux exigences du métier

  • répondre à l’évolution technologique,
  • Apprendre une nouvelle langue,
  • Se former à un métier.


Depuis mai 2004, une nouvelle réglementation sur la formation « le droit individuel à la formation » ou DIF permet aux salariés de bénéficier de 20 heures par an pour un temps plein – pour réaliser une formation de leur choix.

Il faut être titulaire d’un contrat à durée indéterminée à temps plein ou à temps partiel (calcul au prorata temporis) et disposer d’une ancienneté d’au moins un
an dans l’entreprise pour bénéficier de ce droit.

Les salariés travaillant à temps plein peuvent totaliser un maximum de 120 heures cumulées sur 6 ans.

La mise en œuvre du droit individuel à la formation relève de l’initiative du salarié, en accord avec son employeur. Le choix de l’action de formation envisagée est arrêté par un accord écrit entre le salarié et l’employeur.
Le salarié doit adresser à son employeur la demande de bénéfice du DIF pour une formation.

L’employeur dispose d’un délai d’un mois pour notifier sa réponse lorsque le salarié prend l’initiative de faire valoir ses droits à la formation.
Après deux exercices civils, si un désaccord persiste, entre le salarié et l’ employeur, sur le choix de l’action de la formation au titre du DIF ; l’organisme paritaire agréé au titre du droit individuel de formation assure par priorité la prise en charge financière de l’action de formation.

 

Plus de 100 formations